Le jardinage écologique et l'entretien biologique des pelouses

Ce que nous épandons sur nos pelouses et dans nos jardins peut avoir des répercussions négatives  sur les cours d’eau, les lacs et les sources d’eau de la région. Nous vivons dans une ville de lacs. Il est donc important d’adopter les pratiques les plus écologiques de jardinage et d’entretien des pelouses.

Entretien biologique des pelouses

L’entretien biologique des pelouses diffère de celui fait au moyen de produits chimiques puisque le premier est axé sur le maintien d’un sol sain et non seulement sur l’alimentation du gazon au moyen d’éléments nutritifs synthétiques. Voici quelques conseils pour vous aider à cultiver une belle pelouse tout naturellement!

  • Évaluez votre besoin pour une grande pelouse. Les pelouses exigent généralement beaucoup de travail, contrairement à une végétation naturelle.
  • Faites analyser votre sol par un laboratoire local pour connaître son taux de pH et savoir s’il contient suffisamment d’éléments nutritifs. Vous saurez ainsi exactement ce dont a besoin votre pelouse. Vous pouvez aussi acheter une trousse d’analyse du taux de pH du sol dans les centres de jardinage locaux.
  • Aérez votre pelouse, surtout si le sol est compact.
  • Affilez les lames de votre tondeuse chaque année afin d’éviter de déchirer et de déchiqueter la pelouse en raison d’une lame non tranchante, ce qui peut la rendre plus vulnérable aux maladies et aux infestations de parasites.
  • Coupez l’herbe à une hauteur de 6 à 8 cm (2,5 à 3 po). Vous ne devriez jamais couper plus d’un tiers de la tige à la fois, sinon vous risquez de stresser la plante, la rendant plus vulnérable aux maladies et aux infestations de parasites.
  • Ensemencez avec excès en vue de rendre la pelouse plus dense, ce qui empêchera les mauvaises herbes de prendre racine. 
  • Nourrissez votre pelouse à l’herbe coupée en vue de la fertiliser.
  • N’arrosez votre pelouse que lorsque c’est nécessaire, et non selon un horaire régulier. Une pelouse n’a besoin que de 2,5 cm d’eau par semaine. Une pelouse trop arrosée pousse mal et risque la maladie.
  • Utilisez un engrais à des fins générales sans phosphate pour fertiliser votre pelouse. Renseignez-vous sur le Règlement municipal sur l’emploi des engrais de gazon.
  • Plantez des plantes indigènes dans les endroits où l’herbe ne veut simplement pas pousser.
  • Pour contrôler les mauvaises herbes, épandez de la farine de gluten de maïs, un herbicide préventif naturel, au début du printemps juste après la fonte des neiges.
  • Engagez les services d’une entreprise qui se consacre à l’entretien biologique des pelouses. 

Jardinage écologique

Il existe de nombreuses façons écologiques de réduire la quantité d’eau utilisée pour maintenir votre cour et votre jardin en bon état.

  • Dans votre aménagement paysager, utilisez des plantes qui requièrent peu d’eau (xéropaysagisme ou jardinage sans eau) et aménagez une pelouse à faible entretien.
  • Utilisez une citerne pluviale pour arroser vos plantes.
  • Aménagez un jardin pluvial sur votre terrain.
  • Utilisez des surfaces perméables pour votre voie d’accès et votre allée.
  • Assurez-vous que vos gouttières ne s’écoulent pas dans les égouts. Branchez-les à votre citerne pluviale.