Le contrôle automatisé de la vitesse (CAV)

Le contrôle automatisé de la vitesse (CAV)

Le contrôle automatisé de la vitesse (CAV), c’est un système qui utilise un appareil photo et un dispositif de mesure de la vitesse pour déceler et photographier les véhicules se déplaçant à une vitesse supérieure à la limite de vitesse affichée.

Une fois que les systèmes photographiques seront mis en marche, les automobilistes photographiés en flagrant délit d’excès de vitesse dans le secteur recevront une contravention. Tout comme pour les contraventions données par les agents de police pour excès de vitesse, l’amende sera proportionnelle à l’excès de vitesse constaté. L’amende sera doublée puisque l’infraction, même si elle se produit en dehors des heures de classe, a lieu dans une zone de sécurité communautaire. Les contraventions sont envoyées par la poste au propriétaire immatriculé du véhicule (identifié par la plaque d’immatriculation) dans un délai de 30 jours.

Tout comme avec les systèmes photographiques reliés aux feux rouges, les photos sont passées en revue par un agent d’infractions provinciales. S’il est déterminé qu’il y a infraction, une contravention est envoyée au propriétaire du véhicule, peu importe qui était au volant au moment de l’infraction. Si le chauffeur est reconnu coupable, la seule pénalité est une amende – aucun point de démérite ne sera imposé et aucune mention ne sera notée dans le dossier de conduite du propriétaire immatriculé.

Nous choisissons les endroits où installer un dispositif de CAV en priorité en fonction des facteurs suivants :

  • les collisions, les décès et les blessures causés par un excès de vitesse;
  • la densité de la population;
  • la concentration d’usagers vulnérables des routes (p. ex., piétons et cyclistes);
  • la proximité de secteurs communautaires sensibles (p. ex., écoles, foyers pour personnes âgées, hôpitaux, bibliothèques, centres communautaires, etc.);
  • les éléments et l’infrastructure déjà en place le long des routes (p. ex., l’absence de trottoirs);
  • le manque de respect de la limite de vitesse.

D’après ces critères, les six premiers endroits choisis sont :

  • l’avenue Bellevue (de la rue Picard à la rue Ralph);
  • le chemin Algonquin (de la rue Maurice à la rue Field);
  • le chemin Falconbridge (de la promenade Donnelly à la rue Church);
  • la rue Main, à Val Caron (de la rue Justin à la R.M. 80);
  • la promenade Bancroft (du Kingsway à l’avenue Bellevue);
  • la promenade Hillcrest (de la rue Brian au chemin Mikkola);

Les lieux changeront à la mi-juillet :\

  • Chemin Garson Coniston (entre la rue Maki et le chemin Falconbridge)
  • Promenade Howey (entre rues Somerset et Downing)
  • Promenade Bancroft (entre l'avenue Bellevue et Kingsway)
  • Avenue Moonlight (entre la rue Claude et la rue Gagné)
  • Promenade Bancroft (entre la promenade Hazelton et la rue Estelle)
  • R.M.. 80 - McCrea Heights (entre l'avenue Robin et la rue Hubert)

La liste complète des 45 endroits choisis est disponible ici.

Le déploiement de six (6) dispositifs de CAV débutera en janvier et se fera par rotation selon un cycle de quatre mois.

Les excès de vitesse continuent d’être la préoccupation la plus fréquemment soulevée par les résidents auprès du personnel des Transports et du Soutien à l’innovation et le facteur contribuant le plus aux collisions graves sur nos routes.

Pour plus d'informations et de FAQ, visitez le site www.aseontario.com/