Réfugiés Syriens

CONTEXTE

En juin 2013, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a lancé un premier appel à la communauté internationale en vue d’obtenir de l’aide à réinstaller des réfugiés syriens extrêmement vulnérables ayant besoin d’une protection urgente. En date du 6 septembre 2015, il y avait 4 088 099 réfugiés syriens enregistrés dans les pays avoisinant la Syrie, y compris 1 938 999 en Turquie, 1 113 941 au Liban, 629 266 en Jordanie, 249 463 en Iraq, 132 375 en Égypte et 24 055 réfugiés dans plusieurs pays de l’Afrique du nord. On estime que le nombre de personnes déplacées en Syrie se chiffre à 7,6 millions.

Le Canada a répondu à l’appel. En juillet 2013, il a accepté de réinstaller en permanence 1 300 réfugiés syriens. Le gouvernement canadien a rempli cet engagement initial en mars 2015. Puis, il a élargi son engagement d’aider les réfugiés syriens en acceptant de réinstaller 10 000 Syriens additionnels. Le 19 septembre 2015, le gouvernement du Canada a annoncé des changements en vue d’accélérer l’aide offerte aux réfugiés syriens, lui permettant de remplir son engagement d’ici septembre 2016, soit 15 mois plus tôt que prévu. En date du 8 septembre 2015, 2 406 réfugiés avaient été réinstallés au Canada.

En réponse à l’évolution de la situation sur la scène internationale et aux appels lancés par l’Association des municipalités de l’Ontario (AMO) et la Fédération canadienne des municipalités (FCM), le 15 septembre 2015, le maire Brian Bigger a présenté au Conseil municipal une motion de mettre sur pied un Comité consultatif sur les nouveaux arrivants, les réfugiés et l’immigration en vue de coordonner les efforts locaux dans l’éventualité où certains réfugiés décideraient de venir s’établir dans le Grand Sudbury.