Allocution Inaugurale 2018

Seul le discour prononcé fait foi
Allocution Inaugurale (PDF 115 Ko)

Bonsoir, Anii and good evening everyone. 

Ce soir, je suis vraiment honoré d’être en votre compagnie.

C’est un honneur et un privilège pour moi que de siéger encore une fois à titre de votre maire. Je vous assure que je crois qu’être au service du public, c’est une vocation. En tant que représentants élus, nous avons le devoir de travailler à atteindre un but commun de rendre notre communauté meilleure.

La rendre plus forte… plus prospère… et en faire une ville qui a une perspective positive et un avenir qui fera en sorte que le Grand Sudbury continue à être considéré comme la ville la plus désirable de tout le nord de l’Ontario où vivre, travailler, s’amuser, apprendre et investir.

Ce sera à nous tous ici ce soir. Aux autres membres du Conseil municipal qui, comme moi, entrent à nouveau en fonctions et à nos deux nouveaux membres… qu’il incombera de chercher à obtenir tout ce qu’il y a de mieux, non seulement pour les personnes qui ont voté pour nous… mais aussi pour chaque personne, pour chaque enfant… pour quiconque vit dans notre Ville du Grand Sudbury.

Je me sens aussi humble de vous adresser la parole ce soir, comme premier maire réélu depuis la fusion, je peux vous dire que l’appui que vous m’avez accordé à titre de maire… ainsi qu’aux conseillers municipaux qui ont aussi été réélus… que le mandat que vous nous avez donné, c’est quelque chose qu’aucune ni qu’aucun d’entre nous ne tient pour certain. Nous, tout comme les nouveaux conseillers municipaux et ceux qui ont été élus sans concurrent, sommes honorés d’être à votre service.

Ce sera à nous tous qu’il reviendra de continuer à travailler ensemble. À l’occasion, nous aurons des divergences d’opinions… c’est à nous qu’il incombera de continuer à développer notre Ville, à la diversifier et à être à la hauteur pour elle.

Je félicite chaque personne qui est ici ce soir et qui a réussi à faire réélire, et je souhaite personnellement la bienvenue à monsieur Leduc et à monsieur McCausland au sein de notre Conseil municipal.

Bill et Geoff, vous siégez maintenant au sein d’un organisme qui guidera notre Ville au cours des quatre prochaines années et au-delà. Je suis enthousiasmé de travailler avec vous deux et j’attends avec intérêt la perspective fraîche que vous apporterez.

Au cours des élections, j’ai entendu l’avis de citoyens, de parties prenantes, de propriétaires de maisons et de gens d’affaires de tous les coins de notre ville.

La population a des attentes élevées pour nous, les élus… quant aux résultats que nous pouvons produire, notre façon de faire et la façon dont faisons croître le Grand Sudbury. Tous, vous ressentez les effets du travail que nous accomplissons.

Je crois en la force d’une approche positive, collaborative et fondée sur les solutions. Il est essentiel que nous répondions à vos attentes élevées.

D’abord, nous pouvons toujours faire mieux et nous devons faire mieux en matière de croissance et de développement.

J’ai fait la promesse de trouver de meilleures façons, des façons plus faciles... des façons plus efficaces pour la croissance de notre ville. 

Les promoteurs qui investissent dans notre ville, les personnes qui veulent voir croître le Grand Sudbury – les personnes qui sont la base de notre économie locale ont besoin d’être assurées que notre Ville est axée sur les solutions et qu’elle est ouverte au monde des affaires.

En nommant un facilitateur pour assurer la liaison entre les promoteurs qui veulent bâtir dans notre ville et notre personnel dont c’est la tâche de faire en sorte que cela se réalise – nous aurons moins de retards, moins de projets au point mort et enfin devenir une ville qui est plus désirable pour les investisseurs. Nous ferons preuve de prudence, mais nous ne devons pas retarder ni bloquer les choses lorsque vient le temps d’investir, de créer des emplois et d’attirer des entreprises.

Nous devons examiner la façon dont nous abordons le développement économique dans notre ville. Nous avons besoin de connaître les raisons pour lesquelles les communautés concurrentielles dans la région l’emportent sur nous et nous avons besoin de solutions pour empêcher cela de se produire.

Pour la croissance du Grand Sudbury… si nous voulons créer plus d’emplois… si nous voulons que notre population augmente… si nous voulons que notre assiette d’évaluation foncière augmente… si nous voulons que notre économie soit florissante… si nous voulons que l’avenir du Grand Sudbury soit prospère – l’époque des possibilités ratées et des investisseurs qui allaient ailleurs que chez nous... est révolue.

Nous devons nous assurer que tout le monde sache que le Grand Sudbury est ouvert au monde des affaires… nous devons être LA destination en matière d’investissements. Nous ferons mieux… il n’y aura pas d’excuses.
J’ai demandé à Rick Bartolucci de travailler avec mon bureau, pour agir en qualité tant de facilitateur que d’agent de liaison principal en matière de développement économique et d’investissement.

Rick apporte énormément d’expérience à mon bureau du fait qu’il a été notre député provincial pendant vingt ans et un ministre de premier plan sein du gouvernement de l’Ontario.   

À l’avenir, je ferai aussi appel à l’expertise et aux idées d’autres personnes chevronnées. Bref, si des personnes qualifiées veulent aider à améliorer notre ville, je suis souhaite connaître leur avis. Notre ville peut tirer avantage de leur ensemble de compétences et de leur bagage de connaissances particuliers.

Mon but au cours des quatre prochaines années, c’est d’inaugurer une époque nouvelle de développement économique. Nous sommes une communauté mondiale, et nous sommes reconnus à l’échelle mondiale pour notre expertise dans les secteurs de l’exploitation minière et des technologies propres. Nous sommes la plus grande ville dans la région. Grâce à notre expertise en exploitation minière, à notre secteur technologique émergent, à trois établissements d’enseignement postsecondaire très hauts cotés, à une école de médecine et à un établissement régional de soins de santé – le Grand Sudbury doit devenir la ville dont les nouvelles entreprises veulent faire partie.

Il n’est plus acceptable d’entendre que des entreprises ou des industries sont venues au Grand Sudbury… mais qu’elles ont choisi plutôt d’investir dans d’autres villes du Nord.

Il ne sera plus acceptable de dire que nous avons essayé... et que nous n’avons pas réussi à obtenir de nouveaux investissements et de nouveaux emplois, et que n’avons pas saisi l’occasion d’avoir enfin la croissance économique et démographique dont nous avons besoin.

Je travaillerai avec l’équipe de la Société de développement du Grand Sudbury… j’encouragerai toute conversation qui peut inciter une nouvelle industrie à s’établir au Grand Sudbury et j’examinerai toute nouvelle idée – même si nous devions changer notre façon de faire dans le Grand Sudbury –… cela signifie qu’il y a un avantage net pour notre économie et pour notre communauté. Lorsque je ne pourrai pas prendre part à la discussion, mon agent de liaison y sera.

Et je tirerai parti des possibilités qui se présenteront à l’étranger.

Et… je m’attendrai à des résultats… nous devons tout simplement faire mieux en tant que ville pour croître et prospérer dans les années qui viennent.

Mes amis… pas un seul jour ne se passe sans que je prenne part à une conversation, que l’on communique avec moi à mon bureau ou que je lise un article publié par l’un de nos médias locaux au sujet de notre centre-ville.

Nous investissons dans le cœur de notre centre-ville… il y a pour 160 millions de dollars en projets en cours d’élaboration.

Une nouvelle ère s’annonce pour notre centre-ville. Il deviendra un carrefour de culture, ce sera un lieu de rassemblement multiculturel et multigénérationel pour des activités et des idées... ce sera une destination… une fois achevé, il s’agira du renouveau que nous visions... pendant des années.

Je considère quelqu’un comme Rob Gregorini… qui est un champion de notre centre-ville… un chef de file du monde des affaires, un entrepreneur qui a bâti le Durham Social Club, soit l’un des petits trésors de notre centre-ville… à force de dur travail, de sueur et de pure persévérance lorsque les chances semblaient contre lui.

Nous avons tant de nouvelles entreprises qui ouvrent leurs portes, comme Stitch N Stone, The Refinery, One Sky, Kuppajo et Salute.

Lorsque je considère les entreprises qui sont florissantes au centre-ville… avec le renouveau qui vient… et avec cet investissement… nous devons faire en sorte que les gens se sentent en sécurité… que les visiteurs se sentent accueillis et cela comprend qui que ce soit qui vient à notre centre-ville à un rendez-vous chez le médecin pendant la journée, pour souper avec sa famille… ou pour une sortie un soir de fin de semaine. Pour que le centre-ville soit connaisse le succès – il doit être sûr et invitant.

Nous devons trouver des façons d’avoir plus de policiers… plus de travailleurs de soutien… plus de policiers à pied le long des rues du centre-ville. Une présence policière qui est visible… une présence policière qui inspire confiance et la sécurité pour tout le monde.

Pensez au niveau de confiance et de sécurité que vous voudriez pour votre famille si vous habitiez et travailliez au centre-ville.

Pendant les élections, j’ai parlé avec Amin Visram – ses investissements dans le centre commercial Rainbow ont transformé cet immeuble. Il ne s’agit plus d’un édifice vide… c’est maintenant un carrefour de bureaux, de restaurants et de magasins.

Il m’a fait part des statistiques sur les crimes de l’an dernier… elles étaient stupéfiantes. Mais, Amin ne faisait pas que donner son opinion… il offrait une solution.

Il a offert un comptoir d’accès facile… dans son centre commercial à l’usage de la police... et ce, gratuitement.

Il sait non seulement que le fait d’avoir plus de policiers protégera les investissements que nous faisons tous dans notre centre-ville – il l’a constaté dans d’autres communautés –… mais aussi que pour notre centre-ville croisse, connaisse le succès… nous avons besoin d’un sentiment de confiance pour tout le monde qui vient y dépenser ses dollars, y travailler pour la journée… ou y faire une sortie agréable le soir.

C’était une suggestion de sa part. Nous avons besoin de plus de ces idées pour veiller à ce que notre centre-ville devienne une destination qui soit dynamique et sûre.

Je crois aussi que nous avons besoin d’une nouvelle orientation pour notre centre-ville et pour les personnes qui préconisent l’établissement d’entreprises dans ce secteur. Les propriétaires et les membres du Secteur d'aménagement commercial avec lesquels je parle me disent qu’ils veulent voir des idées et des initiatives d’amélioration communautaire et commerciale, non pas l’action politique et la mesquinerie qui entraînent la division, qui sont contre-productives et qui ont fait tant de dommages à notre centre-ville et à notre communauté. Nous devons réaliser de nouvelles idées à partir d’un nouveau modèle d’amélioration – une nouvelle génération d’idées positives pour un centre-ville dynamique.

Enfin… le soir des élections, nous avons été témoins d’un système qui a fait défaut. J’ai demandé des réponses et une explication.

On m’a dit qu’il n’y avait pas eu de panne du système… mais plutôt une réduction exponentielle de la vitesse des serveurs hôtes chez notre fournisseur de services.

On m’a assuré qu’il n’y a jamais eu de piratage ni de données ou de renseignements sur les électeurs compromis.

Toutefois… bon nombre de citoyens ont perdu confiance dans le processus et nous aurions pu faire mieux.

Le vote en ligne était censé inspirer les jeunes à participer. Cependant, ils ne l’ont pas fait.

Le vote électronique était censé simplifier le vote. Certains aînés étaient préoccupés.

Il y a eu un manque de communication, de sensibilisation et de promotion de la façon exacte dont nous voulions que tous nos électeurs expriment leur choix.

La confusion a pris le dessus sur un concept que nous avions voulu concis et clair. Pour faciliter le processus.

Le mois dernier, j’ai demandé l’avis des gens dans tous les coins de la ville... nos aînés étaient découragés, car il y avait seulement une option électronique. Ils ne se sentaient pas en sécurité lorsqu’ils demandaient de l’aide concernant la plateforme électronique. Personne ne devrait sentir que la confidentialité de leurs renseignements personnels se fait violer lorsqu’ils votent.

Toutefois… bon nombre d’autres ont embrassé la facilité et l’efficacité du vote en ligne.

J’ai aussi fait part à notre personnel cadre supérieur et au Conseil municipal des résultats du rapport que mon bureau a commandé à la société Oracle Poll Research et je les publierai bientôt.

Les résultats montrent une forte envie de changer la méthode à l’aide de laquelle nous avons voté en octobre.

Je demanderai que le personnel élabore un nouveau processus qui incorpore des options de vote tant en ligne que sur papier.

Cela pourrait occasionner des coûts supplémentaires… mais le prix à payer pour un processus électoral qui ne reflète pas les désirs des personnes mêmes que nous devons entendre est trop élevé et, disons-le franchement, il est non négociable.

Lors des prochaines élections, nous ferons mieux. Nous devons faire mieux.

Et, en conclusion… ensemble, en nous tournant vers l’avenir… les quatre prochaines années se dérouleront en suivant un programme des électeurs et par les électeurs.  

Un programme de la population.

Je tendrai la main aux chefs de file des secteurs industriel, commercial, artistique et public de la localité, je les écouterai et je les consulterai. Je veux connaître l’avis des résidents… des contribuables qui s’attendent à ce que nous… à titre de dirigeants élus… produisions des résultats pour eux.

Je veux, nous voulons tous, une organisation qui écoute… une organisation qui est au service de la communauté… et une organisation qui se consacre à améliorer notre ville, en embrassant les communautés qui font de nous le Grand Sudbury.

Chaque électrice, chaque électeur… chaque résidente, chaque résident… chaque personne au Grand Sudbury a une voix à exprimer. En tant que Conseil municipal, nous devons l’entendre.

Et, à titre de Conseil municipal, nous devons aller de l’avant avec respect et intégrité… non pas juste pour les postes dont nous sommes titulaires, mais pour les uns les autres.

Mes amis… nous sommes un Conseil municipal qui est diversifié, passionné… vocal et bien intentionné. 

Comme pour toutes les grandes familles… comme pour toutes les familles fortes… il se peut parfois que nous soyons en désaccord autour de la table à manger, mais une fois les décisions prises, nous devons travailler ensemble dans l’intérêt supérieur de notre Ville. 

Nous pouvons seulement atteindre notre legs collectif en tant que chefs de file lorsque nous travaillons ensemble.

Continuons à bâtir sur notre communauté ensemble… mettons la barre haute et atteignons-la au cours des quatre prochaines années.

Je me réjouis à l’idée de travailler avec chacun ou chacune d’entre vous… à représenter et à servir les formidables habitants de la Ville du Grand Sudbury.

Thank you very much… merci beaucoup… chi-migwetch… l’avenir de notre ville est entre bonnes mains.