Allez directement au contenu primaire de la page?
Trouver d’autres sites et services de la ville du Grand Sudbury
Aéroport du Grand Sudbury
aeroport du grand sudbury
Aéroport du Grand Sudbury
Votre trajet débute en notre compagnie. Évitez les ennuis de la route et voyagez sans souci grâce à notre aéroport. Vérifiez les heures d’arrivée, de départ, les renseignements à l’intention des voyageurs, etc.
Succursales de la BPGS
bibliotheque publique du grand sudbury
Succursales de la BPGS
La Bibliothèque publique du Grand Sudbury offre une vaste gamme de services et de collections bilingues pour répondre aux besoins d’information et en loisirs de tous les âges.
Musées du Patrimoine
musees du patrimoine
Musées du Patrimoine
Découvrez le riche passé de notre collectivité. Visitez quatre musées locaux au moyen de l’imagerie numérique, de l’audio et de la vidéo. On peut notamment y consulter les archives numériques d’INCO Triangle.
Investissement Sudbury
investissement sudbury
Investissement Sudbury
La Société de développement du Grand Sudbury est le moteur du développement économique local. Vous pouvez explorer des projets visant à attirer des entreprises ici, à en développer et à en assurer le maintien.
Tourisme Sudbury
tourisme sudbury
Tourisme Sudbury
le Grand Sudbury est un lieu d’aventures. Choisissez parmises attractions de renommée mondiale, ses commodités urbaines et ses escapades en plein air. Des forfaits sont également offerts.
Centre Régional des affaires
centre regional des affaires
Centre Régional des affaires
Dites-nous ce qu’il faut vous pour réussir. Notre organisme sans but lucratif fournit gratuitement des renseignements et des ressources visant à financer, à mettre sur pied et à faire croître des entreprises.

Grand Sudbury

Prévention des incendies

Les Services d’incendie du Grand Sudbury fournissent des renseignements, des services et des programmes sur la prévention des incendies. Nous menons des inspections incendie, nous résolvons les préoccupations concernant la sécurité-incendie, nous faisons respecter le Code de prévention des incendies de l’Ontario et des règlements municipaux précis, nous délivrons des permis, et enfin, nous passons en revue et approuvons les plans de construction relativement aux questions de sécurité-incendie.   

Détecteurs de fumée

Détecteurs de monoxyde de carbone

Les extincteurs

Un extincteur peut aider à éteindre un feu mineur avant qu’il ne devienne un grand incendie. Lisez les instructions et utilisez le bon type d’extincteur pour le feu à combattre. Si vous utilisez le mauvais type d’extincteur, vous pourriez vous mettre en danger et aggraver la situation. 

Les types d’extincteurs :   

  • Classe A : les feux déclenchés par du papier, du bois, des rideaux ou des meubles rembourrés.
  • Classe B : les feux déclenchés par un combustible, de l’huile, de la peinture, de la graisse et d’autres liquides inflammables.
  • Classe C : les feux déclenchés par des fils électriques, des coffrets à fusibles, des conducteurs et d’autres sources d’électricité.
  • Classe D : les extincteurs à poudre sèche servant à combattre des feux à base de métaux comme le magnésium et le sodium.

Les extincteurs polyvalents de classe ABC fournissent la protection nécessaire contre la plupart des types de feux.  

On utilise aussi des chiffres pour les extincteurs des classes A et B. Plus le chiffre est grand, plus important est le feu que l’extincteur est en mesure d’éteindre.    

L’achat et l’entretien d’un extincteur :

  • L’extincteur devrait être muni d’une étiquette des Laboratoires des assureurs du Canada (ULC).
  • Remplissez-le après usage.
  • Rangez-le près d’une sortie, loin d’une source de chaleur ou de feu.
  • Mettez-le dans un endroit bien en vue, mais hors de la portée des enfants.

Retenez la marche à suivre suivante.

  • Tirez sur la goupille en brisant le scellé.
  • Visez la base des flammes avec le bout, à environ 3 m du feu.
  • Appuyez entièrement sur la gâchette pour répandre l’agent d’extinction.  
  • Effectuez un mouvement de balayage d’un côté à l’autre, de l’avant à l’arrière, tout le long de la base du feu, jusqu’à ce qu’il semble éteint.

Combattez un feu uniquement dans les cas suivants.

  • Le feu est mineur et ne se propage pas.
  • Les occupants ont été avisés, ils sont partis ou ils sont en train de sortir du bâtiment.
  • Quelqu’un a composé le 911.
  • Vous avez une voie de sortie évidente qui ne sera pas obstruée par le feu.
  • Vous savez comment utiliser l’extincteur.

Ne combattez jamais un feu dans d’autres circonstances. Quittez immédiatement les lieux, fermez l’endroit et composez le 911 chez un voisin.

Combien d’extincteurs me faut-il?

Procurez-vous le nombre d’extincteurs qu’il vous faut selon vos besoins. Placez-en un dans la cuisine, où l’on trouve bien des sources d’inflammation. Si vous avez un poêle ou un foyer à bois, mettez un extincteur entre la source de danger et la sortie pour ne jamais être piégé en prenant l’extincteur.      

Inspections

Les inspecteurs ont pour rôle d’appliquer les normes minimales de sécurité des personnes prévues par le Code du bâtiment de l’Ontario et le Code de prévention des incendies de l’Ontario, au sein de tous les bâtiments de leur territoire. Le pouvoir de mener des inspections est prévu par la partie 2 du Code du bâtiment de l’Ontario et par la Loi de 1997 sur la prévention et la protection contre l’incendie, qui porte sur l’aide accordée au commissaire des incendies. De plus, les affectations qui nécessitent des permis spéciaux, comme c’est le cas, notamment, des tentes et des activités de plein air doivent être inspectées régulièrement.

Le personnel de cette composante des Unités de prévention des incendies et d’éducation publique sur les incendies a diverses fonctions, dont l’application de divers codes; les inspections régulières de sécurité et les enquêtes sur les plaintes; le traitement des questions qui portent sur la conformité aux codes et qui font partie de son mandat; l’exécution de certains règlements municipaux; la délivrance des permis; l’étude et l’approbation des plans de construction, des plans de situation et des ententes de lotissement et d’aménagement. La planification de la sécurité en cas d’incendie et l’étude des plans sont d’importantes fonctions de l’Unité de prévention des incendies. Les plans de sécurité en cas d’incendie fournissent les directives et les procédures à suivre pour aborder les divers aspects de la sécurité-incendie liés à un immeuble ou à une propriété précise. Lorsque ces plans sont élaborés et mis en oeuvre correctement, ils peuvent réduire de manière significative la fréquence des incendies et leur impact. L’Unité de prévention des incendies aide les propriétaires à élaborer leur plan.

De plus, cette unité offre plusieurs programmes de sensibilisation et de sécurité portant sur les politiques de prévention des incendies. Elle appuie également les initiatives relatives aux détecteurs de fumée et favorise l’accès aux médias. La communauté fait déjà appel au programme Protégez-vous du feu à l’intention des enfants d’âge scolaire et préscolaire. On traite d’autres questions telles que les aînés, la sécurité-incendie au foyer, les procédures d’évacuation, la formation sur les extincteurs d’incendie, la sécurité-incendie industrielle et la sécurité-incendie des Guides.

Les Unités de prévention des incendies et d’éducation publique sur les incendies sont sous le mandat de la Loi de 1997 sur la prévention et la protection contre l’incendie. Leur objectif consiste à réduire le risque de feu à l’égard de la sécurité du public ainsi que l’impact que peut avoir un incendie sur la communauté.

Les inspections

Les inspections permettent de nous assurer que tous les immeubles en Ontario respectent le Code de prévention des incendies de l’Ontario. Le Code stipule qu’il faut construire les nouveaux immeubles et entretenir les immeubles existants en tenant compte de la sécurité-incendie.

Le Code prévoit des inspections dans les cas suivants :
  • la rédaction de lettres d’avocat pour les ventes de propriétés;
  • le processus d’agrément des garages publics;
  • la délivrance de permis de vente d’alcool;
  • la délivrance de permis pour les salles publiques;
  • la délivrance de permis de démolir;
  • l’élaboration de plans de sécurité-incendie; et
  • l’établissement des itinéraires d’intervention.
Les inspections peuvent être effectuées :
  • à la suite d’une plainte faite par le public;
  • à la suite d’une plainte faite par un pompier; ou
  • à la demande du propriétaire.
  • à la suite d’un horaire prévu

Planification

 

La Section de planification fait partie du mandat de l’Unité de prévention des incendies. Elle s’assure que toutes les exigences de sécurité-incendie et de sécurité des personnes prescrites par le Code du bâtiment de l’Ontario et le Code de prévention des incendies de l’Ontario sont respectées avant la délivrance d’un permis de bâtir.

Dans le cadre du processus d’aménagement, la Section de planification examine les plans relatifs aux itinéraires d’intervention, à l’implantation des services publics, aux systèmes d’alarme incendie, aux installations d’extincteurs à eau du type sprinkleur, aux sources d’alimentation d’urgence, aux installations d’éclairage de secours, aux activités et à la protection en matière de traitement spécialisé, aux accords de lotissement, aux ententes de morcellement de terrains ainsi qu’aux demandes de changement de zonage présentées au Comité de dérogation.

Cette équipe doit composer avec des centaines de codes, de règlements, de lois et de dispositions législatives. Dès lors, elle doit maintenir ses connaissances à jour et s’assurer que ces connaissances sont exactes et de la plus haute pertinence afin de pouvoir collaborer hebdomadairement avec les architectes et les ingénieurs professionnels.

Chauffage au bois

Durant la saison de chauffage, les appareils de chauffage au bois doivent fonctionner dans diverses conditions qui requièrent l’exécution de certaines opérations d’entretien. Par exemple, en automne et au printemps, lorsque les besoins de chauffage sont moindres, la combustion lente qui en résulte a tendance à favoriser la formation de créosote dans le tuyau de raccordement et la cheminée. La cheminée doit donc être ramonée plus souvent durant ces périodes. Par contre, les appareils de chauffage au bois fonctionnent davantage à leur capacité thermique maximale durant les mois d’hiver les plus froids, ce qui exerce des contraintes sur les composantes internes. De nombreux appareils de chauffage modernes sont pourvus de composantes internes qui s’usent lorsqu’elles sont soumises à des températures élevées. Ces composantes peuvent être remplacées.

Le meilleur moyen de vous assurer que votre installation de chauffage au bois est entretenue de façon à en garantir la sécurité et l’efficacité, c’est de faire appel à un ramoneur professionnel qualifié. Ce spécialiste nettoiera l’installation de fond en comble et vous indiquera les problèmes éventuels. Ainsi, le ramoneur pourrait vous suggérer de remplacer le tuyau de raccordement, le catalyseur de postcombustion ou les joints d’étanchéité de la porte et pourra probablement aussi effectuer le travail pour vous, le moment venu. Il se peut également que votre détaillant d’appareils de chauffage au bois offre des services de ramonage et d’entretien.

Voici les plus importantes opérations d’entretien que vous devez effectuer lorsque vous vérifiez l’état de votre installation de chauffage.

Nettoyage et vérification de la cheminée et du tuyau de raccordement :


La cheminée et le tuyau de raccordement doivent être vérifiés régulièrement jusqu’à ce que vous en ayez déterminé le rythme d’accumulation de créosote. Les feux de cheminée surviennent habituellement parce que l’utilisateur s’est fait surprendre par la vitesse à laquelle les dépôts s’accumulaient. Vérifiez fréquemment la cheminée et le tuyau de raccordement et nettoyez-les lorsque les dépôts atteignent une épaisseur supérieure à 4 mm (c po). Les vieilles installations ou celles dans lesquelles on laisse couver les feux pendant de longues périodes peuvent nécessiter des nettoyages fréquents, parfois toutes les trois semaines. En revanche, la plupart des appareils modernes fonctionnent avec une telle efficacité que la cheminée n’a besoin que d’un seul ramonage par année. Toutefois, ne présumez jamais que votre cheminée est propre; vérifiez-la souvent pour vous en assurer. Au cours des opérations d’entretien, il est recommandé de vérifier l’état de la cheminée et du tuyau de raccordement afin de déceler tout signe de détérioration. Vérifier le tuyau de raccordement pour des signes de corrosion, la corrosion pouvant affaiblir les joints. Recherchez de la corrosion et des taches de rouille sur la paroi extérieure des cheminées métalliques ainsi que des gonflements ou de la corrosion sur le chemisage. Lorsque vous vérifiez une cheminée en maçonnerie, recherchez des taches noires ou blanches sur les briques extérieures, ainsi que des fissures ou des pièces manquantes dans le chemisage. Vérifiez toujours l’état de la cheminée dans les espaces cachés tels que le comble, les murs et la châsse où il peut y avoir de la corrosion et d’autres signes de détérioration.

L’installation doit être nettoyée et inspectée à fond au printemps, c’est-à-dire dès que la saison de chauffage est terminée. Si vous laissez des dépôts dans l’installation, l’air chaud et humide de l’été entraînera la corrosion des pièces d’acier. Le fait d’effectuer le nettoyage et l’inspection au printemps vous donne également amplement de temps pour commander des pièces de rechange et effectuer toute réparation qui s’impose avant la prochaine saison de chauffage. Si vous décelez des problèmes durant le nettoyage et la vérification de l’installation, faites-la inspecter et réparer par un ramoneur qualifié avant de l’utiliser.

Remplacement des joints de porte et des autres produits d’étanchéité :

Ces composantes servent à limiter l’entrée ainsi que le débit de l’air dans l’appareil. Les joints peu étanches réduisent l’efficacité de l’appareil. Certains joints doivent être remplacés une fois par année tandis que d’autres peuvent durer plusieurs années. Tous les joints et produits d’étanchéité doivent être vérifiés au moins une fois par année à l’occasion d’un bon contrôle d’entretien et peut-être aussi une autre fois durant la saison de chauffage.

Remplacement des déflecteurs ou des catalyseurs de postcombustion :


Les composantes internes des appareils modernes de chauffage au bois sont soumises à des températures extrêmement élevées et peuvent se détériorer avec le temps. Les catalyseurs de postcombustion et les déflecteurs internes, par exemple, peuvent se dégrader en moins d’un an, mais peuvent aussi durer jusqu’à quatre ans, selon l’emploi auquel on soumet l’appareil. Si vous n’êtes pas certain quand remplacer l’une de ces pièces, consultez un ramoneur ou un détaillant d’appareils de chauffage au bois.

Entretien de la vitre de la porte :


Les vitres des portes des poêles à bois modernes ne sont pas faites de verre. Elles sont plutôt faites d’un matériau céramique transparent qui peut résister à des températures très élevées. II est très peu probable que ce « verre » se brise à cause de la chaleur, à moins d’être frappé par un objet solide. Si vous devez remplacer la vitre brisée, retournez toujours chez le détaillant qui vous a vendu l’appareil ou chez le fabricant pour être certain d’obtenir une pièce dont la taille, la forme et le matériau conviennent à l’appareil. Cette vitre en céramique doit être nettoyée au moins toutes les semaines ou deux. Attendez que l’appareil soit refroidi avant de nettoyer la vitre. Habituellement, un linge ou une serviette de papier humide suffit pour enlever la poussière de cendres ou les taches brun clair. Pour les taches plus foncées et plus tenaces, vous pouvez vous procurer un produit de nettoyage conçu spécialement pour les vitres de poêle, lequel enlève aisément les taches sans égratigner la surface. N’oubliez surtout pas de remplacer le joint d’étanchéité de la vitre de la porte s’il est trop usé.

Pour obtenir des exemplaires supplémentaires de la présente publication, adressez-vous à :

Publications Éconergie
a/s du Groupe Communication Canada
Ottawa (Ontario) K1A 0S9
Téléc. : 819 994-1498
Tél. sans frais : 1 800 387-2000
Tél. à Ottawa : 995-2943

ou

Société canadienne d’hypothèques et de logement
Centre canadien de documentation sur l’habitation
700, chemin de Montréal
Ottawa (Ontario) K1A 0P7
Tél. : 613 748-2367
Téléc. : 613 748-4069

www.chauffageaubois.org

 

Rattrapage

Les dispositions législatives se rapportant au rattrapage, telles qu’exposées dans la partie 9 du Code de prévention des incendies, portent sur la modernisation des immeubles existants. Selon la partie 9 du Code, les modifications requises peuvent comprendre des travaux de construction, des rénovations et des rajouts. Le propriétaire doit soumettre des plans, obtenir les permis requis et faire approuver les travaux par les responsables locaux du Code du bâtiment de l’Ontario. Les immeubles devant être modernisés sont les suivants :

  • les établissements de réunion;
  • les maisons de chambres;
  • les établissements de santé; et
  • les immeubles résidentiels à plusieurs unités.

Depuis l’entrée en vigueur de ces règlements, tous les établissements de santé, la plupart des maisons de chambres et certains établissements de réunion du Grand Sudbury ont achevé le processus de rattrapage.

À l’heure actuelle, nous avons inspecté la majorité des tours d’habitation; les travaux de conformité au Code en sont à diverses étapes de réalisation. Vu le nombre élevé d’immeubles et le manque de personnel, il faudra plusieurs années avant que tous les immeubles satisfassent aux normes de sécurité minimales.

Les immeubles à deux unités d’habitation doivent également satisfaire aux règlements de sécurité sur le rattrapage. Voici les exigences :

  • une vérification des circuits électriques menée par Ontario Hydro et l’approbation résultante;
  • des détecteurs de fumée interconnectés;
  • des séparations coupe-feu;
  • des issues adéquates.